L’image et la stratégie global de contenu

l’image et la stratégie global de contenu

« Dans un monde de surabondance d’information, ce sont les éléments visuels qui nous permettent de passer et de créer des liens avec votre public » Steve Clayton, Microsoft

Cet article appartienne à la série : « L’image et la stratégie global de contenu »

En effet, Il est dit qu’une image vaut mille mots, mais en parlant des images publiées dans les médias sociaux, combien valent-elles ? Est-ce possible de les mesurer ? Et par rapport à quoi ? Et si nous parlons d’une stratégie de contenu global ? La gestion de multiples canaux de communication à travers les territoires, notamment dans les médias sociaux, nécessite une stratégie globale claire et cohérente. Quel rôle auront les images ? Quels sont les points forts d’une stratégie de contenu visuel performante ? Quelles sont les caractéristiques de ces images ? Quel est leur processus de communication ?

Au moment où l’industrie s’est rendu compte de la puissance des médias sociaux, s’est développé l’intérêt des marques de les exploiter en tenant compte de leurs caractéristiques, afin d’optimiser l’efficacité des communications. Mais l’approche aux consommateurs doit changer, car les habitudes de consommation ont beaucoup évolué ces 15 dernières années.

Au XXI e siècle, les consommateurs essaient activement d’éviter d’être interrompus par des annonces et des messages marketing. Dans le même temps, les consommateurs sont maintenant hyper connectés, de leur bureau, maison ou depuis leur appareil mobile, ils ont accès à d’énormes quantités d’informations, comme l’accès instantané aux nouvelles en temps réel.

Maintenant, pour réussir, les entreprises doivent engager les consommateurs plutôt que les interrompre. Plutôt que de prendre le contrôle des expériences des consommateurs, les entreprises doivent améliorer ces expériences. La décision d’achat vient de la capacité de l’entreprise à créer un lien avec ses consommateurs. En effet, des recherches montrent que, avant de faire un achat, les consommateurs effectuent la majeure partie de leur recherche en ligne. Ils lisent des avis d’experts et d’autres consommateurs. Ils ont la possibilité de comparer les prix sur des sites spécialisés, même encore, ils peuvent demander des avis sur les forums, blogs, ou consulter leurs profils sur les sites de médias sociaux.

La consolidation croissante et imparable du «consommateur professionnel» comme l’élément principal dans le processus de décision d’achat d’un produit ou service a également forcé le changement des canaux contrôlées de communication en ligne qui permettent aux entreprises de transmettre la qualification et surtout la fidélité à la cible de la marque. C’est la « stratégie de contenu » qui dans ce contexte du web social, amène les clients à être des participants plutôt que de téléspectateurs. La publicité des impacts des médias traditionnels limitée à une interaction minime est obsolète, et l’engagement devient un élément incontournable. Cet environnement du social media est, depuis sa naissance, capable aussi d’amplifier l’impact du bouche-à-oreille.

l’image et la stratégie global de contenuLa nécessité de fournir du contenu utile nous amène à analyser quels types d’outils sont les plus efficaces.

Même avant la révolution numérique, les images des peintres et artistes étaient clés dans la publicité et dans les médias imprimés. Mais cette tendance est également réussite dans les médias sociaux ? Les médias sociaux ont beaucoup évolué du textuel au visuel. Twitter est un exemple, maintenant il donne une plus grande importance à l’image. Et cela semble cohérente : selon la plateforme de distribution de contenu Buffer, les tweets avec des images obtiennent 150% de plus de retweets que les publications ne contenant que du texte.

C’est vrai que le cerveau humain traite l’image 60.000 fois plus rapidement que le texte. Pendant ce processus visuel, la moitié de notre cerveau est actif. Par conséquent, si nous voulons avoir un impact plus important sur le récepteur, est la condition obligatoire est d’avoir un grand nombre de messages avec une grande composante visuelle. Mais dans un processus global de communication visuelle, est-il possible d’avoir un décodage égal des images dans différentes régions ? Peut-on parler de communication visuelle globale ? Et plus important, quel sera l’apport à la marque ?

En définitive, quel est le rôle de l’image dans la stratégie de contenu des marques internationales sur les médias sociaux ?

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *